Qu’est-ce que l’IRM ?

L’IRM ou Imagerie par Résonance Magnétique est une technique d’imagerie médicale reposant sur l’utilisation d’un champ magnétique puissant produit par un aimant. Cette technique permet aux médecins radiologues d’analyser avec une plus grande précision les tissus mous sans utiliser de rayons X. Cet examen est indolore mais bruyant . Afin d’améliorer le confort du patient, des bouchons d’oreille, un casque anti-bruit ou musical peuvent vous être fournis.

Comment se déroule cet examen ?

Avant l’examen

Outre le remplissage de votre dossier administratif, le manipulateur en radiologie pourra vous préparer à une injection intraveineuse de Gadolinium si nécessaire. Il s’assurera également que vous ne gardiez aucun objet métallique ou contenant des métaux et vous indiquera quels vêtements doivent être enlevés pour l’examen. Veuillez trouver ci-dessous la liste des contre-indications de l’IRM:

  • Les pacemarkers (voir encadré à droite), neurostimulateur, implants cochléaires et tout appareil médical électronique implanté dans le corps ;
  • Certaines valves cardiaques métalliques : au même titre que les pacemakers, les valves les plus récentes sont rarement contre-indiquées ;
  • Certains clips vasculaires neuro-chirurgicaux : encore une fois, il est important de connaître le type et l’âge du clip pour connaitre son degré de contre-indication ;
  • Les corps étrangers métalliques intra-oculaires

Dans tous les cas, le manipulateur s’assurera une nouvelle fois de l’absence de contre-indication avant de vous conduire en salle d’examen.

Pendant l’examen

La patient est allongé sur un lit qui se déplace dans un tunnel ouvert à chaque extrémité.

Pendant toute la durée de l’examen (15 à 20 minutes en moyenne), le patient est seul dans la salle mais peut communiquer si besoin est avec l’équipe médicale située non loin de l’IRM derrière une vitre. Un micro ou une poire d’appel vous sera remise pour demander l’intervention d’un manipulateur si besoin est.

La communication est d’ailleurs essentielle pour la qualité de l’examen : dans certains cas, il pourra être demandé au patient de bloquer sa respiration pendant quelques secondes. Il conviendra alors de rester le plus calme et le plus immobile possible afin de favoriser la réussite d’acquisition des séquences et ne pas prolonger l’examen.

Pour les personnes souffrant de claustrophobie, sachez que l’appareil est ouvert aux deux extrémités et qu’il est ventilé. En cas de claustrophobie importante, discutez avec votre médecin des possibilités de prémédication.

Déroulement d’un IRM en vidéo

Les différents types d’IRM

  • IRM cérébral
  • IRM du rachis lombaire, cervicale ou dorsale
  • IRM du genou et autres articulations
  • IRM abdominal